L’Etre suprême
Renoncer à la reconnaissance de l’existence d’un Etre suprême en tant que réalité essentielle à la vie de l’homme fait de la prostitution le comportement idéal pour la femme, de la perfidie et de la trahison le plus haut niveau d’éthique pouvant être atteint par l’homme, et de la destruction par la traîtrise, par la bombe et par les armes à feu, le but le plus élevé réalisable par une culture.

Ainsi il n’y a pas grand-chose à discuter quant à la réalité d’un Etre suprême, car là où l’on n’embrasse pas cette réalité, on ne voit qu’une voie vile et répugnante qui plonge dans les profondeurs les plus vicieuses.

C’est une chose triste et pitoyable. Jamais aucun des empires que l’on a étudié par le passé n’est devenu dans sa déchéance sénile aussi dépravé et athée que la moyenne générale des sociétés de l’homme du monde d’aujourd’hui. Il n’est pas étonnant qu’une idéologie qui affirme que l’homme, génération après génération, peut être moulé en pièces de machinerie stupides, qu’il n’y a aucune destinée pour l’individu au-delà de son rôle de rouage impassible maintenu rigidement en place dans un engrenage social morne et dénué d’espoir, commande à ses laquais la destruction et l’élimination dans toute société du producteur, de l’individualiste, du penseur et de tout homme noble.

Page d’accueil Page 0 Page 1 Page 2

Test de Personnalité Contact Plus d'informations Sites concernant la Scientologie A Propos de L. Ron Hubbard Librairie Page d’accueil

© 2000-2004 Église de Scientologie International. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés.
Information sur les marques de fabrique et les marques de service de la Scientologie une philosophie religieuse appliquée.